Lancement Officiel d'un Projet de Promotion du Tourime au Burundi

18.02.2015

Danse.jpg signature.jpg

LANCEMENT OFFICIEL D'UN PROJET DE PROMOTION DU TOURIME AU BURUNDI

Ce 23 janvier 2015, les fonctionnaires du ministère du Commerce, de l’Industrie, des Postes et du Tourisme, notamment ceux de l’Office National du Tourisme (ONT) ainsi que les administratifs locaux et les employés de TRADE Mark East Africa (TMEA) dont Anthe Vrijlandt, représentante de TMEA se sont donnés rendez-vous à Gakungwe,en commune Kabezi (12 km de la capitale BUJUMBURA) à l'endroit dit Pierre LIVINGSTON pour donner le coup d'envoi d'un projet visant à promouvoir le tourisme au Burundi. . C'est en effet à cet endroit que ce sont rencontrés deux explorateurs européens Henry Morton Stanley et Dr David Livingston en 1871. La grosse pierre (Livingston ) constitue depuis cette date le seul signe de cette rencontre historique.

A travers ce projet, TMEA s’engage à aménager trois sites : la pierre Livingston, le parc de la Kibira et le sanctuaire du tambour de Gishora (province Gitega). Bien plus, TMEA appuiera les organes en charge du tourisme à savoir la commission Nationale du tourisme ainsi que le secteur privé, plus précisément la Chambre Sectorielle de l’Hôtellerie et du Tourisme au Burundi (HTB). TMEA financera le projet de renforcement des capacités d’exportation avec l’espoir d’augmenter de 8% les revenus du tourisme national. Il compte aussi augmenter de 200% le nombre de visiteurs sur les sites développés. Enfin, TMEA mise sur la création de 1000 nouveaux emplois en RELATION avec les sites et tambours. Mme Vrijlandt affirme qu'avec ce projet le secteur touristique burundais se mettra sur la voie d’une relance effective et durable, avec à moyen TERME, un secteur touristique qui sera aussi compétitif que les secteurs touristiques des autres pays de l’EAC et d’ailleurs.

Madame Marie-Rose NIZIYIMANA, ministre ayant le tourisme dans ses attributions a fait mention des avantages que le Burundi tirera de ce projet en insistant surtout sur les retombées positives sur les communautés locales. Pour elle, ce projet contribuera au développement du pays en général et du tourisme en particulier, en procurant de nouveaux revenus aux communautés locales qui vont certainement tirer profit non seulement des produits issus de l’exportation Ddirecte du site, mais aussi par le développement des activités génératrices de revenus autour de ces sites, notamment la vente des objets de souvenir, des denrées alimentaires prisées des touristes ainsi que des services divers. Comme stratégie pour promouvoir le tourisme au Burundi, la ministre dit que le pays doit s’inspirer des bonnes pratiques de la sous-région et du monde entier. Sur ce, TMEA a promis son soutien comme l'a affirmé Mme Vrijlandt. Selon toujours cette Dame, TMEA est déterminé à faciliter la collaboration et l'échange d'expériences avec d’autres programmes de développement du tourisme dans les autres pays de l’EAC auxquels TMEA apporte son appui mutiforme.